Archives de catégorie Actualités

Nous participons au Paris Packaging Week 2022

Paris Packaging Week 2022


Le 29 et le 30 juin 2022, le LEREM sera présent sur le stand du Comité Français des Aérosols (CFA) au Paris Packaging Week

Lettre d’information REACH et CLP du CFA n°200

Entete de la lettre d'information n°200 du REACH et CLP

En collaboration avec le Comité Français des aérosols, voici un résumé des points abordés par le service national d’assistance règlementaire. Ces nouvelles informations REACH et CLP sont disponibles en détails dans la lettre d’information n°200 disponible en téléchargement à la fin de cet article.

 

À la une


Mise à jour de la liste des SVHC

L’ECHA a mis à jour le 17 janvier 2022 la liste des substances extrêmement préoccupantes (SVHC)

4 nouvelles substances
  • 6,6′-di-tert-butyl-2,2′-méthylène-di-p-crésol – toxique pour la reproduction,
  • tris(2-méthoxyéthoxy)vinylsilane – toxique pour la reproduction,
  • 4-MBC (nom complet : (±)-1,7,7-triméthyl-3-[(4-méthylphényl)méthylène]bicyclo[2.2.1]heptan-2-one couvrant l’un de ces isomères individuels et/ou des combinaisons de ceux-ci) – perturbateur endocrinien pour la santé humaine,
  • Phosphorodithioate de S-(tricycloPhosphorodithioate (5.2.1.02,6)déca-3-en-8(ou 9)-yl O-(isopropyle ou isobutyle ou 2-éthylhexyle) – PBT.

 

Actualités


CLP

Présentations en ligne du webinaire des derniers changements de l’outil de notification aux centres antipoison

Classification harmonisée
  • N-hexane (CE 203-777-6 ; CAS : 110-54-3)
  • 1,4-dichloro-2-nitrobenzène (CE 201-923-3 ; CAS 89-61-2)
  • Ethanethiol (CE 200-837-3 ; CAS 7508-1)
  • N,N’-méthylènediacrylamide (CE 203-750-9 ; CAS 110-26-9)

REACH

Enregistrement
  • Dernière chance pour demander les numéros d’enregistrement REACH
  • Nouveaux guides pour déterminer les niveaux de dose dans les essais
Restrictions
  • Restrictions sur les encres de tatouage et maquillage permanent – Entrée en vigueur
  • Consultation publique sur les HAP dans les cibles en argile pour le tir
  • Dossiers soumis sur les substances per- et polyfluoroalkyles (PFAS) dans les mousses anti-incendie
  • Rapport d’évaluation sur les acide arsénique dans les articles

SCIP

  • Mise à jour du « pack » de référence
  • Enregistrement du webinaire du 2 décembre 2021 disponible

Institutions européennes

La Commission Européenne a lancé le 20 janvier 2022 une consultation publique sur la révision du règlement REACH.

Révision du règlement REACH
  • Consultation Publique de la Commission européenne
Contentieux
  • Bisphénol A et statut SVHC

 

Lettre d’informations


Descendez tout en bas de la page pour télécharger le document

Chargeur En cours de chargement…
Logo EAD Cela prend trop de temps ?
Recharger Recharger le document
| Ouvert Ouvrir dans un nouvel onglet

Télécharger [1.13 MB]

Offre de poste Ingénieur-Docteur en Chimie analytique

OFFRE DE POSTE INGÉNIEUR-DOCTEUR OU DOCTEUR EN CHIMIE ANALYTIQUE

Vous pouvez trouver l’offre de poste en consultation ci-dessous ou en téléchargement à droite

Si vous êtes intéressé, contactez-nous au 06 37 05 21 94 ou par mail à f.flecheux@lerem.org

Chargeur En cours de chargement…
Logo EAD Cela prend trop de temps ?
Recharger Recharger le document
| Ouvert Ouvrir dans un nouvel onglet

Télécharger [558.54 KB]

Généralités sur l’impédancemétrie

L’IMPÉDANCEMÉTRIE EST UNE SCIENCE

Un bref historique de l’impédancemétrie

Les premiers tests relatant l’impédance électrique remontent à Georg Simon OHM (1788-1854), célèbre physicien ayant établit les relations fondamentales entre courant, tension et résistance électrique. Cette science s’est vulgarisée ces dernières années en particulier dans le domaine médical ou paramédical. Il faut toutefois savoir que l’impédancemétrie a été mise en œuvre dans les emballages dès les années 1980. Le LEREM, quant à lui pratique ces études depuis les débuts des années 90.

Imaginez que vous soyez en capacité de matérialiser par un modèle mathématique un ensemble d’éléments et que ces éléments puissent vous donner des grandeurs physiques que vous puissiez étudier de façon absolue mais aussi de façon relative, par exemple comment évoluent-elles dans le temps. 

C’est ce qui se passe avec les pèses personnes modernes qui vous donnent en plus de votre poids votre indice de masse graisseuse, votre indice de masse musculaire voire d’une mesure à l’autre comment votre régime alimentaire fait évoluer votre masse musculaire…

C’est un des multiples exemples de l’application des mesures impédancemétries. Les résultats vulgarisés de ces mesures sont passés par des modélisations mathématiques. Les modèles mathématiques ont été calibrés sur la base de résultats de mesures de signaux très faibles et très précis électriques à différentes fréquences. Ces résultats ont ensuite permis de représenter votre corps en un modèle électrique équivalent d’un circuit RLC (résistif, inductif, capacitif).

De très faibles courants, sans aucun danger, traversent votre corps en passant par les pieds et les mains et par les points de mesure qui sont appliqués sur votre corps. Vous connaissez maintenant le principe de base des mesures d’impédancemétrie. 

APPLICATION DANS NOTRE DOMAINE

Comment peut-on maintenant mettre l’impédancemétrie au service des emballages métalliques ?

On procèdera plus ou moins de la même façon que le pèse personne, par l’application d’une faible différence de potentielle de grande précision à différentes fréquences sur l’emballage.

En fonction des résultats, on cherchera à créer un modèle RLC équivalent. On ne cherchera pas à trouver la masse musculaire de l’emballage mais à trouver une combinaison, vernis intérieur, substrat, formule conditionnée qui présente un modèle mathématique donnant une grande résistance et une capacité très faible. Qui plus est, des mesures seront répétées à intervalles réguliers de manière à confirmer, ou pas la stabilité des résultats dans le temps. 

Il sera, par exemple possible sur une période de 4 semaines de confirmer de façon fiable qu’une combinaison vernis, substrat métallique, formulation n’est pas stable et donc d’anticiper de mauvais résultats de test d’entreposage (ou de compatibilité). 

On procèdera plus ou moins de la même façon que le pèse personne, par l’application d’une faible différence de potentielle de grande précision à différentes fréquences sur l’emballage.

Ces mesures ne peuvent s’appliquer que si la formule conditionnée est suffisamment conductrice. Certaines formules, dans de rare cas, ne sont pas conductrices et donc ne permettent pas les études par impédancemétrie.

L’évaluation de la conductivité des formules peut être réalisée assez facilement par une mesure au conductimètre. Les générateurs de signaux faibles appelés potentiostat sont également prévus pour se mettre en sécurité si la formule n’est pas compatible avec les moyens de mesure. On notera que ces études ne peuvent pas se substituer aux études de compatibilité par entreposage. C’est une méthode comparative fiable pour savoir plus rapidement quelle combinaison vernis-substrat, ne sera, in-fine pas compatible.

Par ailleurs, le matériel et les systèmes de traitement des mesures ont évolué. Le LEREM, sur ce point sera équipé de matériel neuf à l’état de l’art dès décembre 2021. Ce point sera développé dans un prochain article.

Fort de plus de trente années d’expérience dans ce domaine et équipé de matériel moderne, le LEREM est à votre disposition pour réaliser des études de compatibilité contenant-contenu par impédancemétrie. 

Appareil d'impédancemétrie

Politique qualité du laboratoire 2021-2022

POLITIQUE QUALITE 2021-2022

08 Janvier 2021

M. Paul Garcia en tant que Président du CA du LEREM et M. Franck FLECHEUX en tant que Directeur du LEREM s’engagent à donner les moyens pour faire appliquer la politique qualité décrite ci-dessous :

  • Etre à l’écoute des besoins des clients

Comprendre toujours mieux les besoins et les attentes explicites ou implicites des parties intéressées. La qualité, la fiabilité, la précision et la rapidité des essais du Laboratoire sont les éléments essentiels de son image de marque et de sa réputation.

  • Avoir du personnel et des moyens qualifiés

Le laboratoire est constitué d’un personnel et d’équipements de contrôle, de mesure et d’essai qualifiés pour répondre à ses enjeux. Le laboratoire dispose également d’un Système Qualité qui a été évalué et jugé conforme aux exigences de la norme ISO 9001 version 2015, dans son domaine d’application.

  • Respecter les exigences règlementaires

Le laboratoire doit prévenir les risques d’incidents liés à la sécurité des emballages par ses actions et une communication pertinente.

  • Pérenniser la gestion des déchets

Le laboratoire génère peu de déchets mais nous sommes conscients que tous les efforts pour limiter l’impact environnemental est important. Le laboratoire s’engage à maintenir une démarche visant à organiser le tri des déchets et à gérer leur évacuation vers les filières de recyclage ou de traitement adaptées.

Les missions principales du laboratoire sont :

  • Assurer la conformité des emballages destinés au transport des marchandises dangereuses en vue de la délivrance de certificats d’agrément pour les emballages, dans le respect de la règlementation en vigueur
  • Réaliser des essais pour les fabricants/remplisseurs d’aérosols (inflammabilité, résistance à la pression…) nécessaires au respect de la réglementation aérosols et à la sécurité de tous
  • Représenter la profession et défendre ses intérêts auprès des autorités et agences publiques et autres organisations professionnelles en France et en Europe
  • Apporter une expertise indépendante à tout demandeur pour tout problème ou question technique soulevés lors de conflits inter-professionnels ou juridiques
  • Développer l’activité marchande et améliorer le résultat financier

Les objectifs du laboratoire sont les suivants :

  • La satisfaction de ses clients par l’analyse des retours de questionnaires de satisfaction et des indicateurs qualités internes en maintenant le même haut niveau d’exigence que pour les dernières années
  • Maintenir la sécurité des membres du laboratoire au travail
  • Établir un projet d’évolution du modèle économique du laboratoire
  • Détailler et avancer vers un projet de certification BPL (Bonne Pratique de Laboratoire) du laboratoire

M. Jean Baptiste MATHIEU est chargé du suivi du système qualité du laboratoire.

M. Jean Baptiste MATHIEU sera également chargé de l’animation et de la coordination des démarches de progrès.

La qualité représente un engagement de chaque membre du laboratoire. Le développement de la politique qualité, sa communication, l’analyse des risques ainsi que le respect des objectifs fixés constituent une priorité pour tous.

 

Le Président du Conseil d’administration du LEREM

M. Paul GARCIA

signature-garcia

 

 

Le Directeur du Laboratoire LEREM,

M. Franck FLECHEUX

signature-flecheux

 

 

 

Le Responsable Technique, Responsable de la Qualité

M. Jean Baptiste MATHIEU

signature-mathieu

 

 

La Technicienne de Laboratoire et Secrétaire,

Mme Corinne GUYOT

signature-guyot

 

Nous étudions les générateurs d’aérosols

Le LEREM effectue des études sur les générateurs d’aérosols

Œuvrer dans le but premier, de prévenir les problèmes techniques avec les produits nouveaux et existants afin de garantir la sécurité de l’industrie des générateurs d’aérosols

Les générateurs d’Aérosols sont les emballages les plus techniques qui soient.  Il faut réaliser tous les détails techniques qui doivent être mis sous contrôle, dans une supply chain industrielle très vaste, pour que, in fine, les utilisateurs puissent simplement appuyer sur le diffuseur d’un générateur d’Aérosols et que le produit soit conservé et diffusé correctement. 

Il faut d’abord s’assurer du parfait niveau de sécurité du générateur d’Aérosols conditionné et également de sa stabilité dans le temps. Stabilité de la formule conditionnée et stabilité de l’intégrité de l’emballage. On parle souvent, pour les produits cosmétiques, de garantir un produit pour une durée de 3 ans.  

Ensuite, le tout doit être garanti à l’échelle des productions de masse. Il est estimé en 2019 que 15,5 milliards de générateurs d’Aérosols ont été produits dans le monde dont 5,5 milliards en Europe. 

Composition d’un générateur d’aérosol

Pour faire un générateur d’Aérosols, il faut maitriser une formule, un gaz propulseur, un boitier, une valve et un diffuseur.

Mais il faut aussi maitriser le conditionnement, les paramètres de fermeture à savoir la pose de la valve, la force de compression du joint externe et les côtes de dudgeonage, sans oublier l’ensemble des paramètres de remplissage

Tout ceci fonctionne grâce aux spécifications définies, aux cahiers des charges, aux normes et standards mais aussi grâce aux marges de sécurité que cette industrie s’est fixée depuis des décennies.    

Aerosol dispensers diagram

L’expertise du LEREM autour des générateurs d’aérosol

Il n’y a pas beaucoup de lieu d’expertise en capacité de faire la synthèse de toutes ces contraintes. Le LEREM essaye de le faire au mieux, de par les moyens dont il dispose

Ces moyens variés sont les suivants :

  • Des moyens d’essais ou de mise sous contrainte
  • Des moyens de conditionnement
  • Les tests de vieillissement accélérés par impédancemétrie
  • Des chambres d’entreposage de 0 à 50°C
  • Des moyens d’essais de tests d’inflammabilité standards ou personnalisés à des fins de comparaison.
  • Pratiquement tout le matériel de mesures de précision nécessaire aux expertises des générateurs d’Aérosols : 
    • Poids +/- 0,003g
    • Pression +/- 0,01 bar
    • Température +/- 1°C
    • Dimensionnel +/- 0,01 mm
    • L’ensemble du matériel de découpe adaptée
    • La possibilité de réaliser des études en résines 
    • Les logiciels de mesures de côtes de sertissage
    • La vision pour observer des détails sur des assemblages Valve-Boitier.
    • La mesure de spray pattern
    • Les tests de clogging
    • La mesure de tailles de particules de spray pulvérisé par granulométrie laser – Malvern Spraytech 2000.
  • De par son niveau d’expertise reconnu et ses années d’expériences dans ce domaine.
  • De par sa connaissance de la supply chain du secteur de l’industrie des générateurs d’Aérosols et son réseau dans cette industrie.
  • Grace à sa sa relation étroite avec le Comité Français des Aérosols et la convention établie en 2021 pour les prochaines années.
  • De par le fait qu’il soit une association d’utilité publique qui garantit, sa discrétion, son objectivité et son indépendance. 

Plus de détails sur la page du site dédiée à ce sujet.

Le LEREM représente l’industrie et participe à des études de fond

  • Le projet ECORBIO visant à étudier par impédancemétrie le comportement à la corrosion, des tuyauteries, avec les fluides caloporteurs des circuits de bioraffinerie du futur en relation avec INERIS, UTC, CETIM et UPJV.
  • Le groupe de travail de MPE (Metal Packaging Europe) et les études de compatibilité contenant contenu sur les procédés de passivation de la tôle fer blanc qui doit d’ici à 2027 permettre de n’utiliser que des tôles fer blanc passivée sans chrome VI. Dans le domaine des générateurs d’Aérosols, ceci concerne les boitiers et les coupelles de valve en Fer Blanc.
  • La Supply chain meeting du GDA (Gesamtverband der Aluminiumindustrie) et les nombreuses questions posées par l’utilisation des vernis alternatifs aux vernis époxy phénolique, ceci concerne les boitiers en Aluminium.
  • Différentes études poussées sur les résultats d’inflammabilité de générateurs d’Aérosols existants devant évoluer vers de nouveaux gaz ; pour certaines en relation avec INERIS. 
  • Le projet OLIGO – Etude ANR toute récente sur l’étude des NIAS pour les vernis de nouvelle génération en relation avec le LABERCA et INRAE.
  • Les normes au niveau national à l’AFNOR (Commission de Normalisation AFNOR/H08F CN8 Emballages), au niveau Européen CEN (TC261/SC5 emballage métallique), au niveau international ISO TC52 (light gauge métal containers).
  • L’accréditation du ministère de la transition écologique pour le LEREM par la direction générale de la prévention du risque en ce qui concerne les transports de matières dangereuses.  

Vous souhaitez réaliser une étude ? Contactez nous pour plus d’informations.

  • Parc industriel Européen
  • Les marches de l’Oise
  • Laboratoire LEREM
  • 100 rue Louis BLANC
  • 60160 Montataire (France)
  • Téléphone : 03 44 28 56 30
  • Portable    : 06 37 05 21 94 
  • Adresse email : laboratoire@lerem.org

Lettre d’information REACH et CLP du CFA n°195

Banniere de la lettre d'information 195

En collaboration avec le Comité Français des aérosols, voici un résumé des points abordés par le service national d’assistance règlementaire. Ces nouvelles informations REACH et CLP sont disponibles en détails dans la lettre d’information n°195 disponible en téléchargement à la fin de cet article.

 

À la une


SVHC

Mise à jour de la liste des substances candidates

  • 2-(4-tert-butylbenzyl)propionaldéhyde et ses stéréoisomères individuels
  • Acide orthoborique et ses sels de sodium
  • 2,2-bis(bromométhyl)propane1,3-diol (BMP) ; 2,2-diméthylpropan-1-ol, dérivé tribromo/3-bromo-2,2-bis(bromométhyl)-1-propanol (TBNPA); 2,3-dibromo-1-propanol (2,3-DBPA)
  • Glutaral
  • Paraffines chlorées à chaîne moyenne (MCCP)
  • Phénol, produits d’alkylation (principalement en position para) avec des chaînes alkyles ramifiées riches en C12 provenant d’oligomérisation, couvrant tous les isomères individuels et/ou leurs combinaisons (PDDP)
  • 1,4-dioxane
  • 4,4′-(1-méthylpropylidène)bisphénol

Enregistrement

  • Modification à venir sur les annexes REACH

Centres anti-poison

  • Informations plus précises à propos des centre anti-poison situés dans l’UE

 

Nouvelles informations REACH


Autorisation

  • Enquête auprès des parties prenantes sur les demandes d’autorisation
  • Révision des demandes d’autorisation

Restriction

  • Consultation sur le projet d’avis du SEAC sur PFHxA

Enregistrement

  • Nouvelle ligne directrice (approches définies) de l’OCDE sur la sensibilisation cutanée

 

Nouvelles informations CLP


Classification et étiquetage harmonisés

Consultations publiques

  • Propositions de classification et d’étiquetage harmonisés
    • Argent
    • Lithium
    • S-métolachlore
    • 3,4,5-trihydroxybenzoate de propyle
    • Acétone oxime
    • Tubes de carbone multi-parois, MWCT (graphite synthétique de forme tubulaire)
    • Soufre

 

FAQ


  • Comment classer une solution d’acide nitrique diluée ?

 

Lettre d’information


La nouvelle lettre d’information REACH et CLP n°195 est disponibles ci-joint.

Chargeur En cours de chargement…
Logo EAD Cela prend trop de temps ?
Recharger Recharger le document
| Ouvert Ouvrir dans un nouvel onglet

Télécharger [1.13 MB]

Accord de collaboration entre le LEREM et le CFA

Accord LEREM CFA

Cette semaine, un accord majeur à été mis en place ! 

Le CFA et son adhérent le LEREM ont signé une convention mettant en place un accord de collaboration. Nous remercions l’équipe qui a travaillé sur cet accord ainsi que les Comités Exécutifs du CFA et de LEREM qui ont supporté la formalisation de cet accord.

Cet évènement est immortalisé sur la photo ci-dessus où vous voyez de gauche à droite Paul Garcia Président du LEREM, Claude-Bernard Michelot Président du CFA, Claudie Mathieu Déléguée Générale du SNFBM, Franck Flecheux directeur du LEREM.

Depuis plusieurs années nous sommes témoins d’une disparition d’expertise technique, liée aux départs d’experts ayant quelquefois des dizaines d’années d’expérience. Les sociétés adhérentes du CFA ont des plans de succession en place mais souvent les années d’expertises perdues sont difficiles à rattraper rapidement.

Le CFA et le LEREM ont déjà souvent collaboré dans le passé. Son directeur Franck Flecheux intervient à la formation FMA du CFA et dans des groupes de travail variés au niveau CFA et FEA. Des expertises indépendantes demandées par le CFA y ont été menées et l’homologation du LEREM par le ministère en tant que laboratoire de recherche assure cette indépendance et impartialité.

Les expertises proposées par le LEREM

Cet accord de collaboration entre le LEREM et le CFA a pour objectif d’étendre la coopération existante et d’apporter un service supplémentaire aux adhérents du CFA. Grace à un tarif préférentiel, ils pourront avoir accès à une source immense d’expertise qui peut compléter une ressource interne.

  • Support technique (Expertise industrielle de l’aérosols, Laboratoire certifié et indépendant, Etudes de compatibilité, Etudes de granulométrie, Tests d’inflammabilité, remplissage d’aérosols en micro-série, tests et certifications TMD, audits sécurité, études personnalisées).
  • Capitaliser sur les Réseaux : IRFAQ (Formulations), DGPR (Transport Matières Dangereuses ; Alternative au bain), Laboratoires nationaux (INERIS), FEA, Associations Nationales, Ecoles, universités, autres laboratoires nationaux et internationaux
  • Faire profiter aux adhérents du CFA du support Normalisation : Comité Afnor, CEN, ISO
  • Apporter un support technique au CFA et à ses adhérents dans le cadre de la prospective de l’industrie aérosols

    • Pour exemple, ci-joint la liste non exhaustive suivante : (VOC, Substances Chimiques, Re-emploi, Générateurs d’Aérosols en Plastique, Alternative à l’alternative au bain pour les aérosols en gaz comprimé, tests d’inflammabilité pour les valves doseuses comme par exemple MDI qui évoluent vers le 152A)
  • Apporter un support aux sessions de formation du CFA
  • Développer l’offre de formation du CFA via le FMA.
    • Utilisation des locaux du LEREM pour accueillir le FMA
    • Mise en place de modules pratiques complémentaires   
  • Apporter aux adhérents du CFA une aide au développement de nouveau produits
  • Apporter aux adhérents du CFA un support de certifications (standards industries, sécurité/stockage, inflammabilité)

Informations complémentaires

Vous pouvez plus d’information sur le LEREM sur notre page de présentation ou via la brochure ci-dessous ↓

Chargeur En cours de chargement…
Logo EAD Cela prend trop de temps ?
Recharger Recharger le document
| Ouvert Ouvrir dans un nouvel onglet

Télécharger [6.18 MB]

Lettre d’information REACH et CLP du CFA n°194

En collaboration avec le Comité Français des aérosols, voici un résumé des points abordés par le service national d’assistance règlementaire. Ces nouvelles informations REACH et CLP sont disponibles en détails dans la lettre d’information n°194 disponible en téléchargement à la fin de cet article.

 

Nouvelles informations REACH


  • Simplification de la procédure d’autorisation pour les pièces de rechange
  • Avis des RAC et SEAC sur le PFHxA
  • Rapport de l’ECHA sur les taux de cadmium dans le PVC recyclé
  • Identification du phénanthrène comme substance vPvB : confirmation par le Tribunal Européen

 

Nouvelles informations CLP


  • Publication de la 17ème ATP
  • Classification et étiquetage harmonisés
  • 22 pays de l’UE et de l’EEA acceptent la notification européenne aux centres antipoison

 

ECHA


  • Rapport quinquennal de l’ECHA sur REACH et CLP
  • Webinaire QSAR
  • Webinaire comment soumettre un dossier de CLH
  • Webinaire « restriction plomb tir et peche »

 

POP


  • Publication d’une FAQ
  • Consultation sur le Methoxychlore et l’UV-328

 

Lettre d’information


La nouvelle lettre d’information REACH et CLP n°194 est disponibles ci-joint.

Chargeur En cours de chargement…
Logo EAD Cela prend trop de temps ?
Recharger Recharger le document
| Ouvert Ouvrir dans un nouvel onglet

Télécharger [467.34 KB]

 

Nos études de compatibilité contenant-contenu

Le saviez vous ?

Le LEREM est une association et un laboratoire indépendant reconnu d’utilité publique. Le laboratoire fête ses 60 ans cette année et offre depuis tout ce temps de nombreux services à l’industrie française et internationale. En effet, nous avons deux langues de travail, le Français et l’Anglais.

Pour cette occasion, nous vous proposons de regarder ce que le LEREM est capable de réaliser dans le domaine des études de compatibilité contenant-contenu.

 

Études de compatibilité contenant-contenu

Depuis toutes ces années l’équipe du LEREM a acquis une solide expérience dans le domaine des études de compatibilité et dans le domaine de la corrosion. Ces deux domaines ayant des problématiques très similaires.

À ce titre le LEREM a participé au projet ECORBIO (Évaluation des problèmes de corrosion métallique mis en œuvre dans les procédés de bioraffineries) en restant en contact avec ses partenaires clés du moment, en particulier l’INERIS.

Nous réalisons des études de compatibilité contenant-contenu sur tout type d’emballage métallique, mais aussi sur des emballages utilisant d’autres matériaux. En effet, nos études les plus courantes sont essentiellement sur des emballages de type :

  • Boites boissons
  • Boites de conserve
  • Couvercles métalliques twist off
  • Générateurs d’aérosol
  • Bidons métalliques de grande contenance.

Salles ATEX

Nous avons la chance d’avoir à disposition tout un ensemble de salles ATEX à différentes températures allant de 50°C à 0°C. Les températures y sont contrôlées en continu au degré près et sont tracées à l’aide de sondes HF.

Test de stockage

Grâce à ces salles, nous pouvons combiner température et humidité. Évidemment, tous ces paramètres sont à la discrétion des besoins client.

De plus, nous offrons un service complet qui va quelquefois jusqu’à des études d’entreposage s’étalant sur 3 ans. Pour ce type de cas, un suivi et un archivage des échantillons en cours d’étude est réalisé à des intervalles personnalisés.

Photo numéro 1 d'une salle ATEX

Analyse et résultats

Des modes de communication sont établis pour pouvoir informer le client des résultats en cours d’étude avec si besoin des réunions complémentaires.

Chaque étude est suivie de bout en bout par la même personne afin d’affiner au mieux l’analyse des études et ainsi éviter les risques d’interprétation des observations.

Ecran de mesure pour les salles ATEX

Études complémentaires

Par ailleurs, il est possible de combiner les études d’entreposage avec d’autres mesures :

  • Études chromatographiques de différentes natures
  • Mesures de taille de particules de spray par granulométrie laser.
  • Dans certains cas, nous complétons nos observations par des mesures au microscope à balayage électronique, MEB.

En plus des points mentionnés plus tôt, nous pouvons réaliser des tests de compatibilité par impédancemétrie destinées aux emballages vernis, en particulier :

  • les boitiers de générateurs d’aérosols
  • les coupelles de valves
  • les boites de conserve

Le domaine des études de compatibilité contenant-conteneur est un sujet très vaste qui fera l’objet d’une prochaine publication.